Nous contacter au : 09 72 72 10 72 (Prix d'un appel local)
Comment choisir sa chaudière ? 2019-04-25T18:23:09+00:00

Comment bien choisir sa chaudière ?

Technologie, position, surface à chauffer, marque… De nombreux critères sont à prendre en compte lorsque l’on veut choisir sa chaudière. À travers ce guide, mon chauffage privé vous accompagne et vous aide à trouver la chaudière qui correspond à vos besoins.

1. Le choix du combustible

Pour produire de la chaleur, votre chaudière utilise un combustible. Gaz naturel, électricité, fioul, bois, électricité… De nombreux combustibles sont disponibles pour chauffer votre maison. Dans un premier temps, il est donc nécessaire de déterminer le combustible que vous allez utiliser. 

Au moment du changement de votre chaudière, il est intéressant de se renseigner sur les possibilités d’approvisionnement de ces combustibles (par exemple, est-ce que votre maison est reliée au réseau du gaz ?) ainsi que sur l’évolution du prix des énergies.

Selon une étude de l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) les français paient, chaque année :

  • 811 € pour le chauffage au bois ;
  • 1415 € avec le chauffage au gaz ;
  • 1 726 € pour le chauffage électrique ;
  • 1 927 € pour le chauffage au fioul.

Parce que le chauffage est l’un des plus gros postes de dépenses de votre logement, il est essentiel de prendre en compte cette donnée.

Changer de combustible, c’est possible ?

Pour minimiser, les coûts de votre installation, il est préférable de conserver la même énergie. Cependant, il est possible de faire des travaux complémentaires pour adapter votre installation aux spécificités du combustible souhaité.

Bon à savoir : Des aides gouvernementales peuvent vous êtes accordées selon le combustible choisi. Par exemple, opter pour un chauffage à l’électricité ou au fioul ne vous permettra pas de bénéficier de ces aides publiques.

2. La technologie de la chaudière

Avec les avancées technologiques, les chaudières sont de plus en plus performantes. Si comme 42 % des français, vous optez pour un chauffage au gaz, vous avez généralement le choix entre deux technologies de chaudières.

Choisir une chaudière à condensation

Comme toutes les chaudières, la chaudière à condensation produit de la chaleur grâce à la combustion du gaz. Cependant, les chaudières à condensation ont la capacité de récupérer la chaleur contenue dans la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz. Ainsi, elles atteignent des très hauts niveaux de performance et consomment jusqu’à 20 % de moins que les chaudières « classiques ». 

Les avantages de la chaudière gaz à condensation 

  • Un excellent rendement.
  • Des économies d'énergie optimale.
  • Un très bon confort thermique.
  • Une émission de polluant réduite.
  • Une éligibilité possibles aux aides publiques.

Les inconvénients de la chaudière gaz à condensation

  • L'installation de produits complémentaires et adaptés à la condensation est nécessaire.
  • Les normes d'installation sont plus contraignantes que pour une chaudière "classique".

Le top vente des chaudières à condensation

Sur mon chauffagiste privé, la chaudière à condensation est la technologie qui rencontre le plus de succès. Retrouvez ici les modèles les plus appréciés par nos clients : 

Mégalis Condens

Themaplus Condens

Vitodens

Naema 2

Hydromix Condensation Visio

Vivadens

Découvrez tous les modèles de chaudières gaz à condensation disponibles sur mon chauffagiste privé :

Choisir une chaudière basse température (bas NOx)

La chaudière basse température a le même fonctionnement qu’une chaudière classique. La différence se situe dans la température de l’eau qu’elle délivre. Alors que les chaudières classiques montent jusqu’à 90°C, les chaudières basse température produisent une eau à 50°C, tout en assurant un très bon confort thermique. Ainsi, elles consomment jusqu’à 15 % d’énergie en moins que les modèles standards. 

Aujourd’hui, une chaudière basse température ne peut être installée qu’en logement collectif (immeuble, copropriété,…) sur un conduit commun ou un conduit individuel de plus de 10 mètres de longueur. Dans un logement individuel (maison, pavillon, villa,…), cette chaudière n’est plus autorisée, la chaudière à condensation est donc devenue la norme.

Pour répondre à la directive européenne ErP (Energy Related Products) relative aux appareils énergivores et polluants, les fabricants de chaudière ont mise au point des brûleurs « bas NOx » qui permettent de réduire la température de la flamme lors de la combustion du gaz. De cette manière, les chaudières basse température bas NOx dégagent moins d’oxydes d’azote et offrent de meilleures performances énergétiques qu’auparavant.

Les avantages d’une chaudière basse température

  • Une installation pratique (notamment si vous disposez d'un conduit de cheminée existant pour l'évacuation des fumées).
  • Une pollution limitée grâce au brûleur bas NOx.
  • Des économies d'énergie satisfaisantes.

Les inconvénients d’une chaudière basse température

  • Non éligible à la plupart des aides publiques.
  • L'installation d'équipements basse température (radiateurs à chaleur douce, planchers chauffants...) est nécessaire.

Découvrez tous les modèles de chaudières basse température sur mon chauffagiste privé :

3. Les économies réalisables

Choisir sa chaudière, c’est aussi prendre en compte les économies d’énergie qui peuvent être réalisées grâce à un nouvel équipement. En effet, les fabricants conçoivent aujourd’hui des modèles de chaudières de plus en plus performants sur le plan de l’efficacité énergétique comme sur le plan environnemental

Plusieurs indicateurs peuvent vous aider à identifier une chaudière ayant une bonne performance énergétique. 

L’étiquette énergie

Depuis 2015, tous les modèles de chaudières disposent d’une étiquette énergétique. Cette étiquette a pour but de vous aider à reconnaître une chaudière à économie d’énergie pour le chauffage comme pour la production d’eau chaude sanitaire. 

Choisir sa chaudière en prenant en compte l'étiquette énergie
À gauche, l'efficacité énergétique pour le chauffage. À droite, le niveau de performance pour la production d'eau chaude sanitaire. Ainsi, une chaudière notée A vous aidera à réaliser des économies d'énergie optimales, tandis qu'un produit noté G sera très énergivore.

Certains fabricants intègrent un thermostat à leurs chaudières, ce qui permet d’améliorer l’étiquette énergie de l’appareil. C’est le cas de la gamme de chaudières Link de Chaffoteaux qui disposent toutes d’une notation A +.

Le rendement

Le rendement de votre chaudière est l’un des indicateurs de performance les plus importants pour vos économies d’énergie. Sur l’étiquette du produit, il s’exprime en pourcentage. Il indique le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée. En clair, plus le rendement est élevé et plus la chaudière vous aidera à réaliser des économies d’énergie.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des chaudières ayant un rendement supérieur à 100 %. C’est notamment le cas de la chaudière EcoTEC Plus de Vaillant ou encore du modèle Vitodens de la marque Viessmann qui disposent toutes les deux d’un rendement de 109 %.

L’efficacité énergétique saisonnière (ETAS)

La directive européenne ErP intègre une notion encore plus précise du rendement de votre appareil de chauffage : l’efficacité énergétique saisonnière (ETAS). Cette mesure, exprimée en pourcentage, correspond au niveau de performance énergétique de la chaudière durant toutes les étapes de son cycle de chauffage (mode veille, changement de température…). La notion d’ETAS est particulièrement importante car elle fait partie des conditions d’accessibilité aux différentes aides financières disponibles

Ce qu’il faut retenir : Pour être éligible aux aides financières, votre chaudière doit avoir une ETAS supérieure ou égale à 92 %.

4. La production d'eau chaude sanitaire

Chaudière Vitodens de Viessmann avec ballon intégré.

D’une part, vous avez des chaudières dites simples ne servant qu’au chauffage de votre maison, sans production d’eau chaude sanitaire.

D’autre part, vous avez des chaudières mixtes ou « à double service » qui s’occupent du chauffage et de la production d’eau chaude sanitaire. La chaudière mixte assure ainsi la double fonction (chauffage et eau chaude sanitaire) en une seule et unique installation.

Choisir sa chaudière mixte

Selon le nombre et le type de points d’eau dont vous disposez (douche, baignoire…) et selon votre fréquence d’utilisation, il peut être plus intéressant de privilégier un certain mode de production d’eau chaude.

Il existe principalement 4 modes de production d’eau chaude, du moins coûteux au plus coûteux :

En plus de ces considérations de prix, le choix d’un de ces modes de production dépend de la capacité d’eau chaude immédiatement disponible dont vous avez besoin. Le bon dimensionnement du mode de production d’eau chaude est important. En effet, un sur-dimensionnement peut être source de consommation d’énergie inutile.

5. La position de la chaudière : murale ou au sol ?

Choisir sa chaudière murale ou au sol ?
Chaudière murale Naema de la marque Atlantic.

L’espace disponible dans votre logement pour impacte également sur le choix de votre nouvelle chaudière. Vous devez donc tenir compte de son encombrement et de l’espace nécessaire pour son installation.

La chaudière à gaz murale : avantages et inconvénients

  • La chaudière murale est compacte et permet de gagner de l'espace.
  • Le prix d'une chaudière murale est généralement inférieur aux modèles au sol.
  • La plupart du temps, la chaudière murale est moins robuste que la chaudière au sol.

Ici, retrouvez tous les modèles de chaudières gaz murales disponibles sur mon chauffagiste privé.

La chaudière à gaz au sol : avantages et inconvénients

  • La chaudière au sol dispose d'une puissance et d'une capacité supérieures à la chaudière murale.
  • Elle est idéale pour les grands logements.
  • Ce type de chaudière nécessite plus d'espace.
  • Parce qu'elle est souvent plus puissante, la chaudière au sol est généralement plus onéreuse.

Découvrez les chaudières gaz au sol en vente sur notre boutique en ligne.

Choisir sa chaudière pour un petit espace 

Les fabricants de chaudières ont développé des gammes spécifiques pour les espaces restreints. Il existe également des modèles de chaudières gaz très silencieux. 

À noter également : ces dernières années, les technologies de chaudière se sont améliorées et permettent d’installer des chaudières murales là où, autrefois, il y avait des chaudières au sol. Il est également possible de combiner une chaudière gaz avec un ballon d’accumulation qui pourra être déporté dans un autre lieu.

Sur mon chauffagiste privé, vous pouvez indiquer l’espace dont vous disposez pour votre prochaine chaudière. Cela est valable aussi bien pour la largeur disponible, que pour la hauteur et la profondeur.

6. La puissance de la chaudière

Choisir sa chaudière selon la disposition du logement

Choisir sa chaudière implique de trouver son bon dimensionnement. Il faut alors s’intéresser aux spécificités de votre habitation ainsi qu’à votre mode de vie. L’étude de ces critères vous permet de connaître la puissance nécessaire pour atteindre le niveau de confort attendu.  Ainsi, une chaudière de puissance adéquate permettra un débit d’eau chaude constant et puissant, ainsi que des radiateurs toujours bien chauds.

A l’inverse, une chaudière sous-dimensionnée occasionnera de faibles débits d’eau chaude et des radiateurs tièdes en bout de circuit. Dans ce cas, vous consommerez aussi plus de combustible car vous forcerez votre chaudière à fonctionner en sur-régime. Votre facture augmentera alors en conséquence.

Quels sont mes critères de vie importants pour choisir la chaudière qui me convient ?

Pour définir la puissance de la chaudière dont vous avez besoin, voici les différents critères de vie qui doivent être étudiés.

Pour le chauffage seul

  • Le volume de l'espace à chauffer ;
  • Le nombre de personnes qui occupent votre foyer ;
  • Le niveau d'isolation de votre logement ;
  • Le climat de la région dans laquelle vous vivez ;
  • La température de confort à laquelle vous souhaitez porter votre logement.

Pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire

Vous souhaitez opter pour une chaudière mixte, assurant la production d’eau chaude sanitaire ? Dans ce cas, une puissance plus importante est requise. Il convient alors de prendre en compte tous les critères précédemment évoqués ainsi que : 

  • Les équipements de production d'eau chaude utilisés (douche ou baignoire) ;
  • La fréquence d'utilisation de ces équipements ;
  • Les débits des différents points d'eau.

La puissance de votre chaudière en quelques chiffres

Les chiffres ci-dessous vous donneront un ordre de grandeur de la puissance nécessaire pour votre nouvelle chaudière.

Si vous avez une chaudière qui vous sert pour le chauffage seul, la puissance attendue est de :

  • 12 à 20 kW si l’appartement est de moins de 100 m² ;
  • 18 à 25 kW pour un appartement de plus de 100 m² ;
  • supérieure à 20 kW s’il s’agit d’une maison de plus de 100 m².

Par contre, si votre chaudière vous sert à la fois pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire :

  • 23 à 28 kW pour un appartement de moins de 100 m² ;
  • 25 à 35 kW si l’appartement ou la maison fait plus de 100 m².

À noter : Ces valeurs ne sont données qu’à titre indicatif. Pour bien dimensionner la puissance d’une chaudière suivant les critères que nous avons définis, différentes méthodes de calcul existent, mais elles nécessitent l’intervention d’un professionnel spécialisé dans l’installation de chaudière.

Faire appel à un professionnel pour bien choisir sa chaudière

Sur mon chauffagiste privé, vous pouvez préciser vos besoins (surface à chauffer, nombre de douches ou de baignoires…) pour trouver la chaudière qui correspond à vos besoins.

Aussi, nos techniciens interviennent à votre domicile gratuitement pour réaliser une visite technique, établir un devis et vous apporter des conseils pour bien choisir votre chaudière. 

(Gratuit et sans engagement)

7. L'évacuation des fumées

Ramonage du conduit d'évacuation de la chaudière
© Ubbink

Choisir sa chaudière implique aussi de prendre en compte l’évacuation des fumées de combustion. 

L’évacuation par ventouse

Avec ce type de système, l’évacuation des fumées de combustion s’effectue grâce à un conduit à double voie. Ce dernier est directement relié à l’extérieur de votre logement. Ainsi, la ventouse aspire de l’air frais dehors et évacue les produits de combustion par le deuxième circuit.

À savoir : la pose d’une ventouse en immeuble n’est pas toujours possible (percement impossible sur la façade, pas assez de place pour l’évacuation des fumées …).

Les avantages de la chaudière à ventouse

  • Ce type d'évacuation s'adapte à tout type de chaudière (condensation ou basse température).
  • Le système de ventouse est simple à installer.
  • Aucun ramonage n'est nécessaire.
  • Il s'agit d'un système particulièrement sécurisé.
  • Le rendement est généralement meilleur et permet ainsi de réduire la consommation d'énergie (jusqu'à 5 % selon l'Ademe).
  • L'installation d'une chaudière à ventouse est possible partout, même dans des petits espaces.

Les inconvénients de la chaudière à ventouse

  • Idéalement, la chaudière doit être installée à proximité d'une cloison donnant sur l'extérieur de votre habitation.
  • Il est aussi nécessaire de s'assurer que l'évacuation des fumées ne gêne pas le voisinage.
  • La pose d'une ventouse n'est pas toujours possible en immeuble (percement impossible sur la façade, manque de place pour l'évacuation des fumées...).

L’évacuation par cheminée

L’évacuation des fumées peut aussi s’effectuer grâce à un conduit de cheminée. Dans ce cas, on parle aussi d’un « tirage naturel ». Ici, la chaudière récupère l’air de la pièce dans laquelle elle se trouve. Ensuite, elle rejette ses produits de combustion grâce au conduit de cheminée installé sur votre toiture.

Les avantages de la chaudière à cheminée

  • Si vous disposez déjà d'une cheminée, le raccordement sera facile.

Les inconvénients de la chaudière à cheminée

  • Le raccordement d'une chaudière à condensation est possible, mais nécessite toutefais la pose d'un kit spécifique (qui occasionne des coûts supplémentaires).
  • Selon le combustible utilisé, il convient d'adapter le tubage du conduit.
  • Il est nécessaire d'installer la chaudière dans un espace bien ventilé et aéré.
  • Si vous comptez installer une cheminée, les travaux peuvent être onéreux.
  • Aussi, le ramonage du conduit doit être effectué chaque année, par un professionnel.

8. La marque de la chaudière

Choisir sa chaudière, c’est installer un équipement qui assure le confort thermique du foyer pendant de nombreuses années. Dans ces conditions, la marque de votre chaudière est effectivement un critère de choix. 

Que vous soyez satisfait par la marque de votre chaudière actuelle ou que vous souhaitiez changer de fabriquant, mon chauffagiste privé vous propose des marques de chaudières réputées pour leur qualité et leur performance.

Cliquez sur le logo de la marque pour découvrir les produits disponibles sur mon chauffagiste privé :

Choisir sa chaudière made in France

Vous aimeriez privilégier l’achat une chaudière de fabrication française ? Sachez que pour les marques suivantes, la majorité des chaudières sont conçues et assemblées, voire fabriquées, en France : Atlantic, Chappée, De Dietrich, elm Leblanc, Frisquet, Saunier Duval.

Lorsque les chaudières ne sont pas conçues en France, elles peuvent prétendre être conçues et assemblées, voire fabriquées, en Europe comme les modèles de Bosch, Chaffoteaux (groupe Ariston), Vaillant et Viessmann (très renommé en Allemagne).

Quelle garantie pour une chaudière à gaz ?

Tous les fabricants garantissent les pièces et le corps de chauffage au minimum 2 ans. Ensuite, chaque marque a une durée de disponibilité pour les pièces détachées. Elles sont indiquées sur chaque modèle de chaudière, dans les caractéristiques techniques.

9. La régulation

Thermostat de la marque de thermostat Nest

Pour réaliser encore plus d’économies d’énergie, votre chaudière peut être couplée à un thermostat ainsi qu’une sonde extérieure de température.

En effet, le thermostat vous permet de maîtriser facilement votre chauffage en fonction de vos besoins.  De son côté, la sonde extérieure de température prend en compte les variations de la température extérieure pour anticiper et réguler la température de l’eau de votre circuit de chauffage.

Les équipements de régulation permettent ainsi :

  • De diminuer les pertes d'énergie.
  • De réduire efficacement votre consommation d'énergie (jusqu'à 15 % selon l'Ademe).
  • D'optimiser le rendement de votre chaudière à gaz.
  • D'améliorer votre confort thermique.

Il existe aujourd’hui des chaudières connectées qui peuvent être pilotées à distance. C’est notamment le cas du modèle Naema de la marque Atlantic. En contrôlant votre chaudière depuis votre téléphone ou votre tablette, vous pouvez gérer votre chaudière facilement, où que vous soyez. Ainsi, vous pouvez réaliser des économies d’énergies importantes en régulant votre chauffage.

10. Les compléments d'installation

Afin d’améliorer l’efficacité énergétique de votre nouvel appareil tout en allongeant sa durée de vie, vous pouvez compléter votre installation.

Avant toute chose, sachez qu’il est recommandé de procéder au rinçage ou en désembouage de votre circuit de chauffage. Ainsi, votre réseau sera purgé et votre nouvelle chaudière pourra fonctionner de manière optimale.

Voici quelques compléments d’installation qu’il convient d’envisager.

11. Le prix de la chaudière

Le prix de votre chaudière dépend de tous les critères évoqués précédemment : technologie, puissance, rendement, marque… À titre d’indication, voici les fourchettes de prix que vous pourrez retrouver sur notre boutique en ligne :

  • Chaudière à condensation : entre 1 300 et 6 000 €.
  • Chaudière basse température (bas NOx) : entre 1 300 € et 3 000 €.

mon chauffagiste privé, vous propose une large gamme de produits adaptés à vos besoins et à votre budget. N’hésitez pas à consulter régulièrement notre rubrique « Bonnes affaires » pour ne pas rater les offres du moment.

Bon à savoir : si vous comptez installer une chaudière à condensation, sachez que vous pouvez bénéficier de différentes aides pour financer votre achat.

D’autres postes de dépenses à prévoir pour l’installation

Outre la chaudière en elle-même, il convient également de prendre en compte le prix de l’installation par un professionnel. Pour minimiser les frais d’installation, un remplacement à l’identique (même marque et même emplacement) vous permettra de réduire vos dépenses.

Sur mon chauffagiste privé, nous vous indiquons à l’avance le coût de l’installation de votre chaudière, en toute transparence. Ces forfaits s’entendent hors installation d’un tubage dans un conduit de cheminée.

12. Les aides disponibles pour changer de chaudière

Les aides pour changer de chaudière

Pour financier l’achat d’un équipement plus performant et plus respectueux de l’environnement, comme une chaudière à condensation, vous pouvez comptez sur différents dispositifs : 

Retrouvez notre guide complet sur les aides financières disponibles pour changer de chaudière. Aussi, vous pouvez accédez à notre simulateur en ligne pour découvrir les aides dont vous pouvez bénéficier pour le remplacement de votre équipement.

13. Les certifications de l'installateur

Logo du label Qualibat
Logo Professionnel du Gaz
Logo RGE - Reconnu Garant de l'Environnement
Logo Qualigaz

Bien choisir sa chaudière, c’est aussi prendre en compte son installation. Pour une installation de qualité et réalisée dans les normes, vous devez impérativement faire installer votre nouvel équipement par un professionnel certifié.

Plusieurs labels et certifications peuvent vous permettre d’identifier un technicien compétent et qualifié.

  • Qualigaz 
  • Professionnel du Gaz 
  • RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) 
  • Qualibat 

Avec mon chauffagiste privé, une marque de Proxiserve, la qualité de votre installation est assurée. Tous nos techniciens sont agrées par ces différents labels.

14. L'entretien de la chaudière

entretien chaudiere

Quelque soit la technologie choisie, l’entretien de votre chaudière à gaz est obligatoire et doit être réalisé tous les ans, par un professionnel. 

Comment se passe l’entretien d’une chaudière ?

Lors de cette révision annuelle, votre chauffagiste évalue l’état et la performance de votre équipement. Il en profite également nettoyer certaines pièces et réaliser des réglages qui permettront d’optimiser le fonctionnement de votre chaudière. Si votre cette dernière n’est pas étanche, le professionnel s’assure également de mesurer le taux de monoxyde de carbone présent dans l’air. 

Les avantages d’un bon entretien de votre chaudière

Bien qu’il soit obligatoire, cet entretien annuel présente de nombreux bénéfices pour vous.

Choisir un contrat d’entretien pour votre équipement

Pour être sûr de ne pas oublier l’entretien annuel de votre chaudière et mieux gérer votre budget, vous pouvez choisir un contrat d’entretien pour votre équipement. En plus du contrôle annuel, votre contrat d’entretien peut vous faire bénéficier d’autres services (pièce des rechanges incluses lors de l’entretien, dépannage, intervention le samedi…).

Avec mon chauffagiste privé, vous bénéficiez du savoir-faire des techniciens Proxiserve certifiés Professionnel du Gaz

Pour toute installation de chaudière avec mon chauffagiste privé, votre contrat d’entretien est offert sur un an.

En résumé

mon chauffagiste privé récapitule pour vous toutes les informations à retenir pour bien choisir votre nouvelle chaudière.

  1. Le choix du combustible

    Choisir sa chaudière nécessite dans un premier temps de s’intéresser au combustible utilisé. Pour éviter de faire des travaux lors de l’installation, il est conseillé de garder la même énergie. 
  2. Choisir une technologie performante

    Aujourd’hui, la chaudière la plus performante est la chaudière à condensation
  3. Choisir sa chaudière en fonction des économies réalisables

    Pour réaliser des économies d’énergie avec son nouvel appareil, il faut se référer à son étiquette énergie. S’intéresser au rendement de la chaudière est essentiel : plus son rendement est important et plus vous réaliserez des économies d’énergie.
  4. Chaudière simple ou mixte ?

    Choisir sa chaudière, c’est aussi prendre en compte sa production d’eau chaude sanitaire. Souhaitez-vous une chaudière simple ou une chaudière mixte ?
  5. Chaudière murale ou au sol ?

    La position de votre future chaudière dépend de l’espace disponible. La chaudière murale vous permet de gagner de l’espace mais la chaudière au sol a une capacité et une puissance plus importante.
  6. Choisir la bonne puissance

    Le bon dimensionnement de votre chaudière implique de s’intéresser à différents critères relatifs à votre mode de vie ainsi qu’aux particularités de votre logement. Il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour choisir la puissance optimale.
  7. Quel système d’évacuation ?

    Pour évacuer les fumées de combustion, la ventouse présente de nombreux avantages. En revanche, si vous disposez déjà d’un conduit de cheminée, le raccordement peut facilement être réalisé.
  8. Quelle marque de chaudière choisir ?

    La marque de votre chaudière est également un critère à prendre en compte. Si vous êtes satisfait de la marque de votre chaudière actuelle, n’hésitez pas à vous tourner vers les produits de ce fabricant.
  9. Mieux réguler le chauffage

    Installer des systèmes de régulation comme un thermostat ou une sonde extérieure de température permet de réduire votre consommation d’énergie tout en assurant un fonctionnement optimal de votre chaudière.
  10. Améliorer l’efficacité énergétique de votre chaudière et prolonger sa durée de vie

    Pour cela, pensez aux compléments d’installations : pot à boue, filtre à eau, filtre à condensat… Aussi, faites réaliser un rinçage ou un désembouage de votre circuit de chauffage avant d’installer votre nouvel appareil. 
  11. Quel budget pour installer une nouvelle chaudière ?

    Le prix de votre nouvelle chaudière dépend de nombreux critères. N’oubliez pas de prendre en compte le prix de l’installation par un professionnel et les travaux complémentaires.
  12. Profiter des aides financières disponibles

    Si vous choisissez une chaudière à très haute performance énergétique, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières.
  13. Bien choisir son installateur

    Pour une installation de qualité, faites appel à un professionnel certifié. Le label RGE de votre chauffagiste est d’ailleurs l’une des conditions qui vous permet de bénéficier des aides publiques pour votre changement de système de chauffage.
  14. Bien entretenir son équipement

    Pour votre sécurité et pour prolonger la durée de vie de votre chaudière, pensez à bien l’entretenir. D’ailleurs, n’oubliez pas que son entretien annuel est obligatoire.

Vous souhaitez des conseils personnalisés pour choisir votre nouvelle chaudière ? N’hésitez pas à faire une demande de devis sur mon chauffagiste privé.

(Gratuit et sans engagement)