Nous contacter au : 09 72 72 10 72 (Prix d'un appel local)
Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ? 2022-06-14T08:31:55+00:00

Tout savoir sur la pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air est un système de chauffage qui fonctionne par aérothermie. Cela signifie qu’elle utilise la chaleur de l’air extérieur comme source d’énergie principale. Autrement dit, la pompe à chaleur air-air est un chauffage dont le rendement est bénéfique pour l’environnement.

pompe à chaleur air air

Pompe à chaleur air-air : la définition

La pompe à chaleur air-air constitue un équipement de chauffage écologique. En effet, l’appareil utilise une énergie inépuisable : l’air extérieur. La pompe à chaleur – ou PAC – air-air appartient à la famille des pompes à chaleur aérothermiques. La PAC utilise les calories présentes dans l’air extérieur pour les redistribuer dans un logement. Sur certains modèles, la pompe à chaleur air-air est réversible, c’est-à-dire qu’elle peut également refroidir la maison. Même si l’équipement requiert une source énergétique électrique pour assurer son fonctionnement, il offre de sérieuses économies d’énergie. Finalement, la PAC produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Pompe à chaleur air-air : composition de l’équipement

La plupart des modèles de pompe à chaleur se composent de deux équipements. Une unité extérieure capture les calories de l’air extérieur. Une unité à l’intérieur restitue la chaleur au sein du logement. Plusieurs unités intérieures peuvent être installées selon la grandeur de la maison.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air-air demeure relativement simple. Comme énoncé plus haut, l’appareil puise la chaleur de l’air extérieur, en augmente la température, puis la libère à l’intérieur de la maison. Concrètement, le chauffage du logement fonctionne en circuit fermé et en plusieurs étapes.

Première étape : les calories entrent en contact avec un fluide frigorigène

Pour transformer les calories de l’air extérieur en air chaud, la PAC dispose d’une arme redoutable : le fluide frigorigène. L’unité située en dehors du logement aspire la chaleur externe. Au contact de cette source d’énergie, le liquide augmente en température.

Deuxième étape : le fluide frigorigène circule dans un compresseur

Un compresseur, dont le fonctionnement dépend d’une énergie électrique, intervient pour chauffer le liquide. Celui-ci continue d’augmenter en température et se transforme en gaz. Chaud, le fluide est sous haute pression.

Troisième étape : le fluide frigorigène se condense et transmet la chaleur à l’intérieur

La vapeur sous haute pression passe de nouveau à l’état liquide grâce à un condensateur. Pendant la transformation, la chaleur se transmet à l’intérieur de l’habitation par le biais de la seconde unité.

Quatrième étape : le fluide frigorigène baisse en pression

Un détendeur fait chuter la pression du fluide. Celui-ci fait le chemin inverse, jusqu’à de nouveau entrer en contact avec l’air extérieur pour se réchauffer.

La PAC air-air : option réversible et nécessité du chauffage d’appoint

Sur certains modèles existe l’option réversible. En été, la PAC rafraîchit le logement en inversant son principe de fonctionnement. En revanche, la consommation électrique nécessaire au refroidissement grimpe par rapport aux besoins du chauffage classique.

La pompe à chaleur ne possède pas les capacités de chauffer l’eau sanitaire. Il faut donc miser sur une source énergétique secondaire, comme le chauffe-eau solaire ou le chauffe-eau thermodynamique. Par ailleurs, la PAC air-air s’adapte mieux sous des latitudes clémentes en termes de température. L’équipement n’est pas performant dans les régions aux hivers rudes (sous une température de -10 °C). Il s’avère donc nécessaire de coupler la pompe à chaleur air-air avec un chauffage d’appoint.

Quel entretien pour sa pompe à chaleur air-air ?

Entretenir sa pompe à chaleur air-air demeure fondamental pour garantir le bon fonctionnement de l’équipement. Régulièrement, les unités intérieures et extérieures doivent être nettoyées, afin que la poussière n’obstrue pas les ventilo-convecteurs. À l’extérieur, d’éventuelles feuilles ou branches pourraient s’introduire dans l’appareil. À l’intérieur, il est important de nettoyer le filtre à air avec un chiffon humidifié. Par ailleurs, un entretien mené par un professionnel qualifié s’avère obligatoire tous les deux ans pour les appareils dont la puissance est comprise entre 4 kW et 70 kW. L’expert contrôle alors toutes les composantes de la pompe à chaleur. Il vérifie également son étanchéité et les différents réglages. Attention, si la pompe à chaleur air-air dispose de plus de 2 kg de liquide frigorigène, l’entretien obligatoire devient annuel.

pompe à chaleur air air entretien

Pompe à chaleur air-air : les différents modèles

La pompe à chaleur air-air se compose d’une unité extérieure placée dans le jardin, ainsi que d’une ou plusieurs unités intérieures. Elle se nomme plus communément la pompe à chaleur split. Les modèles se classent en plusieurs catégories.

  1. Le modèle monosplit : une seule unité intérieure, située dans la pièce principale.
  2. La PAC multisplit : plusieurs unités intérieures chauffent individuellement les pièces. L’un des avantages se situe dans la configuration personnalisable de chaque unité. Le confort s’ajuste selon les besoins de la pièce en matière de chauffage.

A contrario, la pompe à chaleur air-air monobloc regroupe l’unité extérieure et l’unité intérieure dans un seul et même appareil qui se place dans les combles. Il s’agit d’un modèle gainable : un système de gaine transporte l’air dans chaque pièce par une ouverture. Efficace, ce chauffage demande en revanche d’importants travaux de rénovation.

Puissance et coefficient de performance (COP) de la PAC air-air

La puissance calorifique d’une pompe à chaleur air-air traduit la capacité de production des unités. En général, les pompes à chaleur disponibles sur le marché disposent d’une puissance comprise entre 5 et 20 kW. Voilà pourquoi il faut correctement estimer les besoins en énergie d’une habitation. Un sous-dimensionnement de la puissance impliquerait un chauffage insuffisant pour le logement. Au contraire, une surdimension de l’appareil entraînerait une surconsommation électrique.

Autre mesure importante de rendement d’une pompe à chaleur : le coefficient de performance, ou COP. Celui-ci indique la quantité d’énergie délivrée par la PAC (calculée en kilowattheure) en fonction de l’énergie consommée pour la produire. Plus le coefficient est grand, plus le modèle produit de la chaleur à moindres frais d’énergie. Par exemple, une pompe à chaleur air-air qui produit 18 kWh en utilisant 3 kWh d’énergie dispose d’un COP de 6. Une PAC air-air efficace possède un COP au moins égal à 3.

Installation d’une pompe à chaleur air-air

Seul un professionnel qualifié peut installer une pompe à chaleur air-air. En effet, la manipulation du fluide est délicate et présente certains dangers. De plus, le choix de l’équipement se détermine selon l’environnement et les spécificités de la maison ou du logement. Les conseils du professionnel permettent de ne pas se tromper et d’optimiser la performance de la pompe à chaleur.

Consultez ces autres pages pour mieux choisir votre future pompe à chaleur air-air :