Quel est le mode de chauffage le plus économique ?

Rédigé par Pierre MORANT

Publié le 21 juin 2024, mis à jour le 29 mai 2024

Besoin de conseils pour faire des économies ?
  1. 1. Qu'est-ce qu'un chauffage économique ?
  2. 2. 1 — Le rendement énergétique de l'équipement
  3. 3. 2 — Le prix d'achat de l'appareil
  4. 4. 3 — Le coût d'installation
  5. 5. 4 — La rentabilité du système
  6. 6. Les principaux modes de chauffage économiques
  7. 7. La pompe à chaleur
  8. 8. La chaudière biomasse
  9. 9. La chaudière à gaz
  10. 10. Le mode de chauffage le plus économique en un clin d'œil

La hausse des prix de l’énergie occupe le devant de la scène de l’actualité énergétique. Elle incite les ménages à réduire leur consommation. Dans ce contexte, l’utilisation d’un appareil de chauffage économique est une solution. Mais quel est le meilleur système ? La pompe à chaleur, la chaudière biomasse ou la chaudière à condensation sont des équipements à privilégier. Explorons les principaux aspects de ces appareils de chauffage économiques.

Qu'est-ce qu'un chauffage économique ?

Un chauffage économique utilise une source d’énergie peu coûteuse. Ensuite, l’appareil optimise la distribution de chaleur dans le logement. Enfin, il réduit la consommation d’énergie grâce à une technologie innovante.

Ceci étant dit, la réflexion développée ci-après s’applique à un système de chauffage central. Nous avons volontairement exclu le poêle à bois (bûches ou pellets) ou le radiateur électrique d’appoint. Ces équipements servent souvent d’appoint.

Ensuite, faisons une autre remarque en guise d’introduction à la suite de notre propos. Un chauffage économique se définit par quatre principaux critères. Il s’agit du rendement énergétique, du prix d’achat, du coût d’installation et de la rentabilité.

1 — Le rendement énergétique de l'équipement

Le rendement énergétique définit le potentiel de l’appareil à convertir l’énergie utilisée en chaleur dans le logement. Selon le type d’appareil, le rendement s’exprime en coefficient de performance (COP) ou en pourcentage. Plus le rendement est élevé, plus l’appareil génère d’économies d’énergie. Un thermostat connecté permet d’optimiser le rendement.

2 — Le prix d'achat de l'appareil

Le prix d’achat d’un appareil est un des critères majeurs de classement, mais ce ne doit pas être le seul. En effet, ce prix n’est qu’une partie du coût total. De plus, un appareil de chauffage moins cher n’est pas toujours économique à long terme. Enfin, le prix d’achat ne tient pas compte du coût d’installation.

3 — Le coût d'installation

Pour tout système de chauffage, les travaux d’installation représentent une part importante du coût total du projet. C’est un critère important pour déterminer le mode de chauffage le plus économique. Or, selon le type de système et les contraintes d’installation, les prix de la pose varient de 450 à 6 000 euros.

4 — La rentabilité du système

La formule de calcul simplifiée de rentabilité est : coût d’achat/(dépenses supposées — économies réalisées). Les dépenses d’énergie supposées sont celles d’une maison chauffée par des radiateurs électriques. Le coût d’achat comprend le prix d’achat et le coût d’installation. Un système de chauffage économique présente une durée de rentabilité courte.

Les principaux modes de chauffage économiques

Prenons comme référence un logement de 100 m² en zone tempérée. La maison dispose d’une isolation de bonne qualité et d’un système de production d’eau chaude. Comparons appareil par appareil, de la pompe à chaleur à la chaudière gaz à condensation. Appliquons ensuite les quatre critères précédents.

La pompe à chaleur

Une pompe à chaleur utilise une énergie renouvelable gratuite. Sa consommation électrique varie de 35 à 51 kWh/m²/an selon son type. Le prix d’achat d’une pompe à chaleur air eau varie de 4 700 à 6 800 euros. Le coût d’installation moyen est d’environ 3 500 euros. La rentabilité d’une pompe à chaleur s’obtient sur 7 ans.

La chaudière biomasse

Considérons une chaudière à granulés à chargement automatique. Le prix d’achat moyen pour une maison de 100 m² est de 13 000 euros. Le coût d’installation moyen est de 4 500 euros. La consommation annuelle de granulés est de deux tonnes, soit 1 400 euros. La consommation électrique de l’appareil coûte environ 140 euros. Sa rentabilité s’établit à environ 11 ans.

La chaudière à gaz

Le prix d’achat moyen d’une chaudière gaz à condensation est de 3 800 euros. Le coût d’installation s’élève lui, en moyenne, à 800 euros. La consommation annuelle de gaz oscille entre 8 000 et 10 700 kWh. La consommation électrique de la chaudière est minime, environ 60 euros par an. L’appareil est rentable en 3 ans.

Le mode de chauffage le plus économique en un clin d'œil

Pour déterminer le système de chauffage le plus économique, il faut réintégrer les aides à l’installation. Considérons l’aide principale, MaPrimeRénov’ décarbonation. Seules la chaudière biomasse et la pompe à chaleur sont éligibles. Récapitulons :

Type d’équipement de chauffage Montant des aides MaPrimeRénov’ décarbonation en euros Rentabilité recalculée de l’équipement (coût d’achat — aides)
Pompe à chaleur 3 000 à 5 000 5 ans
Chaudière biomasse 4 000 à 10 000 6 ans
Chaudière gaz condensation Ø 3 ans

En un mot, le système de chauffage le plus économique est la chaudière gaz à condensation, avec une rentabilité sur 3 ans. La pompe à chaleur arrive en deuxième position. Elle est éligible aux aides à l’installation comme MaPrimeRénov’ et sa consommation d’électricité est très faible.

Vous voulez aller plus loin ? Consultez nos offres pour l’installation d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à gaz économe en énergie. Nous proposons des produits de marques leaders à des prix extrêmement compétitifs.

Pierre MORANT, Chef de Projet direction technique PROXISERVE

12 ans d’expérience en management de projets, encadrement et gestion de centre de profit.
Responsable depuis 2020 du développement de l’activité Pompes à Chaleur de Proxiserve.
Diplômé de l’ENSTA Paristech en 2009 en énergies renouvelables et nucléaire.

8,7/10 etoiles

8,7/10 sur plus

96146 avis

8,7/10 sur plus sur 96146

Prix d'un appel local