Nous contacter au : 09 72 72 10 72 (Prix d'un appel local)

Comment vérifier la pression d'une chaudière ?

Vous comptez rallumer votre chauffage très prochainement et vous souhaitez vérifier la pression de votre chaudière ? Découvrez tous nos conseils pour bien contrôler la pression de votre équipement de chauffage au gaz.

Vérifier la pression d'une chaudière : à quoi ça sert ?

Pour vous chauffer, votre chaudière distribue de l’eau chaude dans l’ensemble de votre circuit de chauffage. Pour y parvenir, elle se sert de la pression pour permettre le déplacement de l’eau jusqu’à vos émetteurs de chaleur (comme vos radiateurs, par exemple).  Un niveau de pression adapté permet donc d’assurer votre confort ainsi que le bon fonctionnement de votre équipement, et cela en toute sécurité. C’est pourquoi il convient de contrôler régulièrement la pression de votre chaudière à gaz.

Zoom sur le manomètre, le vase d'expansion et la soupape de sécurité

Plusieurs organes de votre chaudière permettent d’assurer le contrôle de son niveau de pression.

  • Le vase d’expansion est une sorte de ballon qui absorbe les variations de volume de l’eau (qui peut changer en fonction de la température) pour maintenir une pression constante dans le circuit de chauffage.

  • La soupape de sécurité est obligatoire sur toutes les chaudières. Il s’agit d’un organe chargé de laisser échapper un peu d’eau lorsque la pression est trop élevée.

  • Le manomètre est un petit appareil gradué qui vous permet de vérifier, visuellement, le niveau de pression de votre chaudière. Il se présente souvent sous la forme d’un boîtier avec une aiguille indiquant une zone verte (lorsque la  pression est normale) et des zones oranges et rouges (lorsque la pression est inadaptée).

Bon à savoir : Sur certaines modèles de chaudières, la pression est indiquée directement sur le panneau de contrôle de l’appareil.

Comment bien vérifier la pression d'une chaudière ?

Pour vérifier la pression de votre chaudière, vous devez donc contrôler son manomètre. Généralement, la pression de votre chaudière doit se situer entre 1 et 1,5 bar

Cependant, ce chiffre dépend d’un certain nombre d’éléments. Il peut varier en fonction du modèle de votre chaudière, par exemple.

Aussi, si vous vivez dans une maison à étages, le niveau de pression recommandé peut être plus élevé. En effet, il doit permettre à la chaleur d’atteindre les plus hauts niveaux de votre habitation.

Bon à savoir : n’hésitez pas à demander au technicien chargé d’assurer l’entretien annuel de votre chaudière le niveau de pression recommandé dans votre situation. 

Quand doit-on vérifier la pression d'une chaudière ?

Généralement, la pression de votre chaudière est relativement stable. Ce n’est donc pas la peine de la contrôler tous les jours ou toutes les semaines. En revanche, nous vous conseillons vivement de vérifier la pression de votre chaudière à certains moments clés : en début de saison de chauffe, au milieu de l’hiver ou lorsque vous réalisez la purge de vos radiateurs à eau. 

Que faire si la pression est trop basse ou trop haute ?

Il se peut que vous constatiez des variations de pression de votre chaudière. Si celles-ci ne dépassent pas 0,3 bar, ne vous inquiétez pas, cela peut se produire. Au-delà de ces variations, certains bons réflexes sont à adopter.

Si la pression est trop haute 

Une augmentation de la pression peut provenir de différents dysfonctionnements (soupape de sécurité défaillante, air accumulé dans les radiateurs…).

La première chose à faire est de vérifier que le robinet d’arrivée d’eau est bien fermé. Vous pouvez également purger l’un de vos radiateurs. Si vous ne constatez aucune diminution du niveau de pression, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel dans les plus brefs délais.

Si la pression est trop basse

Ouvrez le robinet d’eau pour intégrer plus d’eau dans le circuit. Si la pression n’augmente pas, cela peut être le signe d’un dysfonctionnement.

La plupart du temps, une fuite sur un radiateur ou sur le circuit de chauffage peut être à l’origine de cette baisse de pression. Cela peut également provenir d’un vase d’expansion dégonflé ou d’un problème au niveau de la pompe.

Là encore, si vous ne voyez pas d’amélioration, nous vous conseillons de contacter un professionnel mon chauffagiste privée pour le dépannage de votre chaudière. Il intervient à votre domicile dans les 48 heures pour faire un diagnostic complet de votre installation.

> Je prends rendez-vous pour le dépannage de ma chaudière.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

2019-10-03T16:06:40+00:00